Finale de la Coupe Davis 1996: Enqvist contre Boetsch

(Voir aussi Enqvist contre Pioline, résultats en Coupe Davis)

Thomas Enqvist a remis son équipe dans la course à la coupe en battant Arnaud Boetsch, le deuxième Français sur le score impressionnant de 6-4, 6-3, 7-6(7-2) en deux heures de jeu. Plus tôt dans la journée, Cedric Pioline avait ouvert le bal en battant un Stephan Edberg blessé 6-3, 6-4, 6-3.

Enqvist a montré pourquoi il est l'un des joueurs les plus en forme du circuit en ce moment. Le Suèdois qui a gagné les titres de l'Open de Paris-Bercy et de Stockholm de suite le mois dernier a joué un jeu aggressif dès le départ. Il a dit qu'il "essayait juste de gagner autant de points que possible" contre Boetsch qui l'avait battu récemment à Lyon.

"J'ai dû jouer très bien sinon j'aurais très bien pu perdre," dit Enqvist. "Nous (lui et Boetsch) avait joué des matches durs dans le passé et nos jeux sont très proches."

Enqvist a ajouté qu'il n'avait pas senti de pression suite à la défaite d'Edberg contre Pioline. Il a pris le service de Boetsch au cours du dixième jeu du premier set pour l'empocher. Dans le second set, il a procédé de même, breakant au huitième jeu. Les choses allaient bien pour le Suèdois, celui-ci réussisant un break dès le premier jeu du troisième set. Mais dans le huitième jeu, le jeu de Thomas a décroché. Thomas a dit qu'il avait manqué un peu de concentration, ce qui a permis à Boetsch de revenir pour aller jusqu'au tie-break. Mais le neuvième joueur mondial a alors montré son talent, ne perdant que deux points pour remporter le match.

Enqvist a dit: "J'aurais bien sûr été encore plus content si Stephan avait gagné mais j'ai éprouvé beaucoup de plaisir. En entrant sur le court, j'ai pris un maximum de plaisir, ça a été une très bonne expérience."

Dans le premier match, les supporters suèdois du stade rempli à bloc étaient inhabituellement calmes mais ils ont retrouvé leur voix dès qu'Enqvist a mené sur le Français.

Boetsch a dit qu'il n'a jamùais pu développé son propre jeu, qu'il était sous la pression dès le début. Il n'a pas réussi a trouver son rythme et Enqvist a fait beaucoup moins de fautes que lorsqu'ils ont joué à Lyon.

"J'ai servi bien mieux mais lui aussi," analysa Boetsch. "Il était plus solide dans son jeu et je devrais jouer bien mieux Dimanche dans mon prochain match. Je dois me le faire rentrer dans la tête. Je suis déçu pour mon équipe, pas pour moi car c'est une aventure de copains."

Texte de la DavisCup by NEC. Traduction française exclusive: Thomas Enqvist Fan Homepage.